Top 3 des festivals japonais à ne pas manquer

festivals japonais

Diverses sont les raisons pour lesquelles les voyageurs optent pour un voyage au Japon. Ses magnifiques paysages et sa cuisine raffinée se trouvent en tête de liste. Toutefois, le pays attire également les visiteurs par ses nombreux festivals qui diffèrent selon les saisons. Pour vous aider à faire le tri avec les milliers de festivals qui s’y déroulent chaque année, voici un petit tour d’horizon des meilleurs.

1.Séjour au Japon : assister au Mitama Matsuri ou le festival des lanternes à Tokyo

Pour ceux qui souhaitent visiter Tokyo durant l’été, il existe de nombreux festivals à ne pas manquer à l’instar du Mitama Matsuri. Le festival se déroule durant la moitié du mois de juillet (généralement du 13 au 16 juillet). Pour de nombreux visiteurs, assister à ce festival est l’une des raisons qui les incitent à entreprendre un voyage au Japon. À la nuit tombée, lorsque la chaleur s’apaise, le chemin qui mène au sanctuaire shinto de Yasukini-Jinja est illuminé par près de 20 000 lanternes.

Ces derniers forment d’impressionnants murs de lumières. Il est à remarquer que le festival est un hommage aux soldats japonais qui sont morts aux fronts depuis 1853. Durant les quelques jours du festival, vous aurez l’occasion d’assister à des cérémonies d’hommage, des défilés de chars, des démonstrations d’arts martiaux… À noter que pour pouvoir assister au festival, il est nécessaire de porter un Yukata (un léger kimono).

2.Le « Chichibu Yomatsuri » dans la ville de Chichibu

Pour assister à l’un des plus importants festivals de chars du pays, rendez-vous-y en hiver. Depuis 1713, la ville de Chichibu se trouvant dans la préfecture de Saitama accueille plus de cent mille personnes lors du festival Chichibu Yomatsuri. Il se déroule plus précisément dans le sanctuaire de Chichibu durant deux jours (le 2 et 3 décembre). À noter que c’est durant le deuxième jour que la fête bat son plein. Durant l’après-midi se déroulent des défilés de chars et des représentations hautes en couleurs. En début de soirée, accompagnée de tambours et de flûtes, les chars se dirigent vers la colline « Dangozaka » pour finir les festivités en beauté. Le festival se termine par un magnifique feu d’artifice.

3.Le Awa Odori sur l’île Shikoku

Surnommé « la danse des fous », ce festival a lieu chaque année, durant la période de « O-bon » (vers la mi-aout) sur l’île Shikoku. C’est l’un des principaux festivals qui se déroulent durant cette période. Les festivités durent 3 nuits et 4 jours dans une ambiance frénétique. Même si certains évènements sont organisés durant la journée, les festivités commencent en général à la tombée de la nuit (vers 18 h 30) et finissent vers 22 h 30. Les rues se transforment en une grande scène de danse avec plus de 100 000 danseurs qui assurent le spectacle. Il est à remarquer que le festival attire de nombreux visiteurs et que pour pouvoir y assister, il est recommandé de se préparer des mois à l’avance.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *